DIU
Pathologie Locomotrice Liée à la Pratique du Sport

 

Les annales des sujets d'examen des années précédentes

Année 2016

Question 1
EPITROCHLEALGIES : anatomie, définition, diagnostic et traitement

Question 2
Diagnostic et traitement d'une lésins musculaire du membre inférieur chez un tennisman

Question 3
Signes cliniques et paracliniques d'une instabilité antérieure chronique de l'épaule

Année 2015

Question 1
Etiologies, diagnostic, traitement du syndrome du carrefour postérieur de la cheville chez le footballeur

Question 2
Diagnostic clinique et paraclinique d'uns instabilité de la rotule

Question 3
Diagnostic précoce d'une entorse scapho-lunaire après un traumatisme du poignet lors d'une réception au sol

Année 2013

Question 1
Tendinopathie corporéale d'Achille : facteurs de risque, diagnostic, traitement

Question 2
Conséquences à court, moyen et long terme de la rupture du ligament croisé antérieur

Question 3
Les instabilités antérieures aigües de l'épaule : anatomie pathologique des lésions élémentaires, différents tableaux cliniques, imagerie

Année 2012

Question 1 : Mécanismes de rupture du Ligament Croisé Antérieur en ski alpin.

Question 2 : Conduite diagnostique et prise en charge d'une lésion partielle du supra épineux chez un joueur de 19 ans en centre de formation d'un club professionnel de Hand Ball.

Question 3 : Le conflit fémoro-acétabulaire : décrire les différents types de dysmorphies, les signes cliniques et radiologiques ainsi que les données de l'imagerie. Énumérez les sports responsables et les diagnostics différentiels du conflit (le traitement du conflit est hors-sujet)

 

Année 2011

Question 1 : Conduite à tenir devant une entorse du Ligament Collatéral Médial du genou

Question 2 : Définition, étiologies, diagnostic et traitement des épicondylalgies du sportif

Question 3 : Décrivez votre examen clinique à la recherche d’une lésion de la coiffe des rotateurs

 

Année 2010

Question 1 :  Prise en charge thérapeutique d’une épicondylalgie du membre supérieur dominant chez un golfeur de 50 ans

Question 2 : Prise en charge d’une lésion des ischio-jambiers

Question 3 : Diagnostic et traitement des tendinites chroniques du tendon calcanéen (Achille)

Question 4 : Diagnostic et prise en charge dans les premières 24 heures d’une lésion du pivot central du genou

 

Année 2009

Question 1 :  Conduite à tenir devant une lésion méniscale médiale du genou chez un sportif en fonction de l’âge, de son sport, des lésions associées, de l’examen clinique et des données de l’imagerie

Question 2 : Devant une entorse de cheville quels sont les éléments qui vont faire évoquer et conduire au diagnostic d’une luxation des tendons fibulaires

Question 3 : Décrire les différentes pathologies liées à la pratique du golf et leurs localisations lésionnelles spécifiques.  Parmi celles-ci, préciser la prise en charge des tendinopathies du coude.

Année 2008

Question 1 :  Un joueur de rugby de 22 ans, jouant au poste de trois quart aile, a ressenti un craquement douloureux de la région inguinale droite lors d’une glissade sur un appui sans contact, il y a 48 heures. Le patient se plaint actuellement d’une gêne fonctionnelle diffuse à la marche et dans la vie quotidienne, de douleurs à la montée des escaliers et de douleurs à la toux et à l’éternuement. Conduite à tenir, diagnostique et thérapeutique.

Question 2 : Conduite à tenir diagnostique devant un traumatisme de l'épaule à RX "normales" chez un skieur occasionnel de 25 ans.

Question 3 : Traumatisme de la colonne du pouce chez le sportif : Donner les différentes pathologies traumatiques, leur définition, leur mécanisme physiopathologique, les éléments du diagnostic positif et leurs traitements.

Question 4 : Facteurs anatomiques prédisposant à une instabilité rotulienne.

 

Année 2007

Question n°1: Attitude thérapeutique devant une lésion méniscale interne chez un footballeur de 25 ans.

Question n°2 : Diagnostic et traitement d'une rupture du tendon d'Achille

Question n°3 : Un homme de 54 ans, pratiquant le tennis 6 heures par semaine, consulte en première intention pour des douleurs intermittentes de l’épaule droite (chez un droitier) étant apparues progressivement en quelques semaines et sans notion de traumatisme franc à l’origine. L’interrogatoire ne retrouve qu’un épisode de luxation gléno-humérale antéro-interne un an auparavant, luxation qui a été réduite puis traitée orthopédiquement avec des suites simples en apparence. Dès l’inspection une amyotrophie de la fosse infra-épineuse droite est constatée.

1) Quel(s) diagnostic(s) peut on évoquer sur ces simples éléments ?

2) Sur quels éléments allez vous étayer le(s) diagnostic(s) évoqué(s) ?

 

Année 2006

Question n°1 :  Comment prenez-vous en charge, à court et moyen termes, une femme de 38 ans qui a fait une chute à ski à l'arrivée d'un télésiège 5 jours auparavant ? Elle a ressenti un craquement de son genou droit et un dérobement quand elle a voulu rechausser ses skis. Elle porte une attelle et marche avec des cannes anglaises. Sa radio faite en station est normale. Une lésion du ligament croisé antérieur a été suspectée par le médecin de la station.

Question n°2 : Un homme de 53 ans, ancien joueur de hand ball de première division, vous consulte et rapporte l’apparition à la suite d’un match de tennis de douleurs persistantes de l’épaule droite. Conduite à tenir. 

Question n°3 : Stratégie diagnostique devant des séquelles douloureuses d’une entorse ou soi-disant entorse de la cheville

 

 

 

Année 2005

Question n°1 :  Les ruptures récentes du ligament croisé postérieur : diagnostic et indications thérapeutiques

Question n°2 : Pathologies liées à la pratique du golf

Question n°3 : Prise en charge d'une rupture transfixiante du supra spinatus chez un joueur de tennis de 60 ans : démarche diagnostique et prise en charge thérapeutique

 

Année 2004

Question n°1 : Diagnostic clinique et para clinique d'une lésion musculaire d'un ischio-jambier survenue chez un sportif. Principes du traitement

Question n°2 : Conduite à tenir devant une instabilité rotulienne

Question n°3
Un tennisman de 48 ans, joueur de 3ème série, vient vous consulter pour des douleurs de l'épaule apparues trois mois plus tôt. Les douleurs augmentent malgré les AINS et une infiltration de corticoïdes. Ce patient est même obligé d'arrêter le tennis. Il est complètement désemparé car trois ans plus tôt après une violente chute au ski, il avait les "mêmes douleurs" et avait été "guéri" par deux infiltrations.       

  1. Quelle démarche diagnostique allez vous entreprendre ?
  2. A l'issue de cette démarche,  énumérez les diagnostics que vous évoquez ?   
  3. Quelle prise en charge thérapeutique allez vous effectuer ?

  4. Que lui dites vous par rapport à sa pratique du tennis ?  

 

Année 2003

Question n°1 : Diagnostic et traitement d'une rupture du ligament croisé postérieur

Question n°2 : Diagnostic et traitement des pathologies de l'aponérose plantaire

Question n°3 : Conduire à tenir devant un traumatisme de l'épaule chez un surfeur (des neiges) de 40 ans, dont les radiographies standard réalisées en urgence sont à priori "normales".

 

       

 

Année 2002

Question n°1 : Un rugbyman de 25 ans vient consulter pour une instabilité chronique de la cheville :

Question n°2 : Traitement chirurgical de l'instabilité antérieure chronique de l'épaule :

Question n°3 : Quels sont les facteurs anatomiques et radiologiques prédisposant à une instabilité rotulienne ?

 

       

 

Année 2001

Question n°1 : Séquelles douloureuses d'une entorse de cheville : bilan clinique et examens complémentaires, principaux diagnostics

Question n°2 : Un jeune footballeur de 25 ans se fait une rupture du LCA. Il vous pose des questions sur l'évolution de sa rupture ligamentaire et sur ce qu'il risque à court, moyen et long terme s'il la néglige. Qu'allez-vous lui répondre ?

Question n°3 : Lors d'une descente en surf des neiges, un jeune homme de 20 ans fait une chute sur l'épaule. Il ressent une douleur et une sensation bizarre d'épaule "pas en place". Après avoir mobilisé prudemment son épaule, il a l'impression que tout rentre dans l'ordre et il peut finir sa descente. Dans les jours qui suivent, il vous consulte car il ressent des douleurs lorsqu'il porte le bras en haut et en arrière. Il est également gêné pour porter une valise et ne peut plus dormir sur l'épaule traumatisée.

Quel est le diagnostic le plus probable ?

Quels signes recherchez-vous à l'examen clinique ?

Quels examens complémentaires demandez-vous ?

Quelle est votre conduite à tenir ?

 

       

 

Année 2000

Question n°1 : Diagnostic et traitement des complications des accidents musculaires

Question n°2 : Diagnostic et traitement d'une tendinite du ligament rotulien chez un sauteur en hauteur

Question n°3 : Décrire les différentes formes de pubalgies. Par quels examens cliniques et paracliniques faites-vous le diagnostic ? Conséquences thérapeutiques

 

 

       

 

 

Année 1999

Question n°1 : Conduite à tenir après un premier épisode de luxation antéro-interne de l'épaule chez un joueur de volley-ball vétéran (âge > 40 ans)

Question n°2 : Conduite à tenir devant des séquelles douloureuses d'une entorse de la cheville chez un footballeur de 25 ans

Question n°3 : Un jeune footballeur, âgé de 21 ans, présente, lors d'un match, un traumatisme du genou droit en flexion-rotation lors d'un contact avec un autre joueur. Il perçoit nettement un craquement dans son genou suivi d'un gonflement et ne peut pas continuer le match. Dans les semaines suivantes, il récupère progressivement un genou sensiblement normal, mais garde une appréhension importante. A deux reprises, il a présenté une sensation de dérobement du genou et ne sent pas son genou suffisamment sûr pour reprendre le football. Il vous consulte trois mois après son traumatisme.

Quel est votre examen programmé du genou ?

Quel(s) examen(s) complémentaire(s) prescrivez-vous ?

Quels conseils lui donnerez-vous et quelle attitude thérapeutique préconiserez-vous après que vous aurez diagnostiqué une rupture isolée du ligament croisé antérieur ?

 

 

       

 

 

Année 1998

Question n°1 : Les instabilités de l'épaule sans luxation avérée : signes cliniques et paracliniques, lésions anatomiques

Question n°2 : Diagnostic et traitement d'une rupture du ligament croisé postérieur (LCP) chez un gardien de but de football

Question n°3 : Diagnostic et traitement d'une douleur du coude chez un tennisman âgé de 30 ans, compétiteur régional